Namikawa Yasuyuki : maître émailleur à Kyoto

En seulement quelques décennies, au tournant du XXe siècle, Namikawa Yasuyuki joua un rôle fondamental dans l’essor et le perfectionnement de l’émail cloisonné au Japon. Suscitant l’admiration de ses contemporains, il est considéré comme l’un des plus grands émailleurs de son temps et ses œuvres sont aujourd’hui les joyaux des collections publiques et privées d’art japonais de…

Cheongja, le secret du rayonnement technique et esthétique des céladons coréens

En juin dernier, Tokonoma vous avait présenté un article sur la période Goryeo (918-1392). Plusieurs productions caractéristiques de cette époque avaient été introduites… notamment les fameux céladons, appelés Cheongja en Corée ! Venue de Chine, cette technique a su s’implanter dans la péninsule, plus particulièrement dans les régions sud-ouest, grâce à la qualité de ses terres…

La mystérieuse production des laques Negoro

Nous vous proposons de commencer le mois par la découverte de laques japonais tous particuliers : les Negoro ! Production unique et largement admirée en son temps et durant les époques postérieures, vous connaîtrez à la fin de cet article ce qui les rend si particuliers ! L’origine du terme Negoro                Le terme « Negoro »…

Maruyama Ōkyo, la peinture japonaise à la lumière occidentale

Au XVIIème siècle, deux civilisations millénaires, le Japon et l’Europe sont pour la première fois réellement confrontées l’une à l’autre. De cette rencontre naîssent différents styles hybrides  influencés par les deux traditions picturales. Aujourd’hui, nous vous emmenons à la rencontre de Maruyama Ōkyo, fondateur de l’école Maruyama Shijo !  Le Nouvel An est une œuvre…

Temmoku : un nom japonais pour un bol à thé chinois

Il est dit qu’un moine japonais parti en Chine dans un monastère bouddhique Chan (Zen en japonais) sur le mont Tianmu, au Zhejiang, observa une cérémonie du thé entre les moines, qui se faisaient passer un bol à glaçure noire, dit des fours de Jian. De retour au Japon, il emporte avec lui un bol,…

Petite histoire du saké

Le mot « saké » – en français, les Japonais le nomment « nihonshu » – apparaît pour la première fois dans le Kojiki, un des plus anciens textes japonais (vers le VIIIe siècle après J.-C.). Il raconte comment Susanô no Mikoto a vaincu le serpent Yamata no Orochi, en l’enivrant avant de lui trancher ses  huit têtes. Le…