Temmoku : un nom japonais pour un bol à thé chinois

Il est dit qu’un moine japonais parti en Chine dans un monastère bouddhique Chan (Zen en japonais) sur le mont Tianmu, au Zhejiang, observa une cérémonie du thé entre les moines, qui se faisaient passer un bol à glaçure noire, dit des fours de Jian. De retour au Japon, il emporte avec lui un bol,…

Petite histoire du saké

Le mot « saké » – en français, les Japonais le nomment « nihonshu » – apparaît pour la première fois dans le Kojiki, un des plus anciens textes japonais (vers le VIIIe siècle après J.-C.). Il raconte comment Susanô no Mikoto a vaincu le serpent Yamata no Orochi, en l’enivrant avant de lui trancher ses  huit têtes. Le…

Le Japon chinois de l’époque Nara

La période Hakuho est finalement une période de transition vers un nouveau Japon ; que nous vous invitons à découvrir maintenant. Période d’apogée politique avec le règne de l’empereur Shomu (724-749), l’époque Nara entre 710 et 794 est aussi une période d’apogée des relations sino-japonaises. L’influence coréenne s’éclipse : ce nouveau Japon se base sur le…

Travailler le bronze dans la Chine antique

Peu après les débuts de la métallurgie, les Chinois mettent au point une technique très particulière : la fonte inversée à moules segmentés. Oui, ça paraît compliqué comme ça, mais pas de panique ! Tokonoma vous explique pas à pas comment fabriquer une pièce de vaisselle en bronze. On parle souvent de l’âge du Bronze en Europe…

La soie, entre mythe et pratique hautement ritualisée en Chine

La soie est un des éléments les plus importants de la société chinoise : c’est un moyen de diffusion de modèles traditionnels chinois bien-sûr mais aussi de modèles étrangers. Monnaies d’échanges, oeuvres, costumes somptueux ; les étoffes de soie reflètent la puissance et la richesse du pays.