L’époque de Heian, affirmation d’une esthétique japonaise

L’époque de Heian (794-1185) se caractérise par l’émergence d’un art proprement japonais. Celui-ci, bien sûr, existe préalablement, toutefois les échanges avec ses proches voisins apportent diverses influences dans différents domaines (religion, urbanisme, architecture, modèle administratif, etc). Cependant, le déclin de la dynastie chinoise des Tang (618-907), en plus de l’organisation et du coût des ambassades envoyées…

Qi Baishi (1864-1957), l’« artiste du Peuple »

Le nom de cet artiste ne vous dit certainement pas grand chose, et pourtant ses œuvres sont présentes dans de nombreux musées européens : le musée Cernuschi à Paris, la National Gallery à Prague ou encore l’Ashmolean museum à Oxford… Vendu des millions dans les maisons de vente à travers le monde, il fait partie…

La peinture bouddhique zen

Le bouddhisme Zen au Japon, ou Chan en Chine, est issu du bouddhisme Mahâyâna. Comme ce dernier, il vient d’Inde où il est désigné en sanscrit par dhyana qui signifie « méditation » ou « immersion ». À l’origine, ce terme désigne la pratique bouddhique consistant, par la méditation, à s’ouvrir à l’essence des choses, percevoir l’espace qui nous…

Han Gaozu, le « Grand empereur des Han »

Après une sanglante introduction du cycle des empereurs chinois avec l’empereur Qin Shi Huang (秦始皇), on continue sur une période un peu moins terrible, mais pas tant avec le premier empereur d’une dynastie qui s’étalera sur quatre siècles, Han Gaozu (汉高祖)… L’autoritaire pouvoir centralisé du grand Royaume de Qin 秦 (221-207 avant notre ère) soutenu par…

Les lettrés coréens

La péninsule coréenne possède une longue histoire de relations avec la Chine dont elle est limitrophe. Une histoire marquée par des échanges artistiques, mais aussi religieux et philosophiques. La dynastie Yi ou période Joseon (1392-1911) rejette ainsi le bouddhisme prégnant de la période précédente Goryeo (918-1392) et adopte le néo-confucianisme développé par le philosophe chinois Zhu Xi…

Les lettrés chinois, une classe d’intellectuels

D’après le Cihai 辞海, dictionnaire encyclopédique (éd. 1979), le terme wenren 文人, par lequel on désigne aujourd’hui le lettré en chinois, est une personne versée dans l’étude et la lecture possédant des qualités idéales ainsi qu’un caractère moral. La nature du lettré Dès le VIe siècle avant notre ère, avec le personnage de Confucius, apparaît la notion de l’« homme de…