Le jade : l’or de la Chine

Tokonoma vous propose de revenir sur le jade suite à la conférence de Christophe Comentale, organisée le 14 septembre 2022 par de la Société des Amis du Musée Cernuschi et intitulée : De la typologie du jade chinois et de sa standardisation. Appelé , le jade tient une place de premier ordre dans la culture chinoise, autant sur le plan esthétique, cultuel, funéraire qu’artistique. Nous vous en disons plus sur cette pierre raffinée ! 

Le jade : de quoi s’agit-il ?


Trois jades, dont la couleur varie en fonction de leurs composition Photo : Simon A. Eugster

A l’évocation du jade, la première image qui s’impose à nous est souvent celle d’une pierre lisse, douce, à la couleur verte délicate. En réalité, ce terme englobe deux compositions différentes : la néphrite et la jadéite. La première est composée de silicates de calcium et de magnésium, d’une dureté légèrement supérieure à la moyenne sur l’échelle de Mohs (échelle graduant la dureté des minéraux, 1 étant l’équivalent du talc, 10 du diamant). La néphrite est une gemme relativement commune. La seconde, en revanche, est constituée d’un mélange de silicates de sodium et d’aluminium : plus dure, plus dense, cette pierre est aussi plus rare, ce qui accroît sa préciosité

Si la couleur verte est indéniablement liée au jade, sa couleur la plus pure est pourtant le blanc : la teinte verte provient de la présence de sels de chrome dans sa composition. Ce minéral peut également revêtir d’autres couleurs : rose (avec la présence de sels de fer et de manganèse), noire (avec la présence de sels de titane), bleutée (avec la présence de sels de cobalt).

L’importance du jade dans la tradition chinoise

Bixie, Dynastie Han (206 av.-220 apr. n. è.), jade serti de fils d’or, Exposition « Genèse de l’empire céleste », Nice, 07. 2021. Crédits Marie Degonse.

Le jade est un matériau qui a fait son apparition très tôt dans l’histoire des créations chinoises. Bien qu’il ne soit pas considéré comme une pierre précieuse de nos jours (à l’inverse du diamant, du rubis, du saphir et de l’émeraude), plusieurs de ses caractéristiques ont su captiver l’admiration des cultures chinoises : son aspect lisse, sa douceur, sa couleur envoûtante, etc. 

À la fin du Ie siècle de notre ère (sous la dynastie des Han), le philologue chinois Xu Shen (58 – 147) réalise le premier dictionnaire étymologique des caractères chinois, le Shuōwén Jiězì. La définition qu’il écrit à l’entrée « jade » présente la pierre comme une allégorie des cinq vertus du confucianisme : 

Le jade est la bonne parmi les pierres. Il possède cinq vertus : sa   

        douceur lisse et son éclat discret en font le modèle de la bienveillance ; ses veines profondes se montrent en 

        surface, c’est le principe de la rectitude ; le son généreux qu’il rend porte loin, c’est  la norme de la prudence ; 

        excluant de plier, il cassera plutôt, incarnant la bravoure ; ni sa pointe ni son tranchant ne blessent, c’est le 

        parangon de l’intégrité.

Évolution des formes du jade et de son utilisation

Reconstitution d’une tombe de la période de Liangzhu (4300 à 2400 avant notre ère), jade, musée de Nanjing Photo : CC BY-SA 4.0

Le jade est employé dès les cultures du Néolithique chinois. La culture de Hongshan (3500 – 2500 avant notre ère) recourt au jade dans le contexte cultuel et funéraire. Le site de Niuheliang (province du Liaoning) a fourni un ensemble saisissant de pièces en jade, sous la forme d’ornements disposés aux côtés de statues en terre crue. 

La culture de Liangzhu (4300 à 2400 avant notre ère) témoigne également d’une utilisation rituelle du jade. La tombe n° 23 du site de Fanshan, par exemple, présente une cinquantaine de disques bi et tubes cong en néphrite, qui recouvraient le corps du défunt. 

Ce contact entre le monde funéraire et le jade perdure dans les siècles suivants, comme le témoigne la tombe n° 56 du site de Gucheng (période des Royaumes Combattants, 476 – 221 avant notre ère). Les « linceuls de jade » datant de la dynastie des Han témoignent également de la continuité de l’emploi du jade pour accompagner et protéger le défunt.

Les pièces en jade témoignent d’une grande virtuosité technique : la dureté de la pierre ne permet qu’un travail par abrasion (à l’aide de poudre de coquillage, de poudre de quartz, etc.). Le motif à réaliser était délimité au jus de grenade, résistant aux abrasions, puis exécuté à la scie métallique, au foret ou au burin. La pièce était ensuite polie. Du Néolithique à la dernière dynastie Qing (1644 – 1911), il est possible de constater une certaine constance dans les outillages et les techniques de créations, mais aussi dans les motifs matérialisés en jade : symboles auspicieux, animaux réels ou mythiques, divinités, éléments de parures, etc.

Le jade a tenu une place incontournable dans l’histoire de l’art chinois, du Néolithique à nos jours. Malgré les révolutions techniques du XXe siècle, qui transforment le rapport de l’artisan à la matière, nous pouvons souligner que l’utilisation prophylactique de cette pierre fine plonge ses racines dans les cultures les plus anciennes du territoire chinois et que ses formes se sont maintenues sur plusieurs milliers d’années.

Pour aller plus loin :

  • Christophe Comentale, L’homme et le dragon. La construction des représentations anthropologiques et mythiques en Chine : des jades néolithiques aux images contemporaines, Beijing/Paris : Association culturelle Europe Asie, 2011
  • Christian Deydier, L’or de la Chine ancienne, Paris, éditions Arhis, 2001
  • Jade, des empereurs à l’art déco, compte-rendu de la Société des Amis du Musée Cernuschi par Sylvie Ahmadian, conférencière, le 9 novembre 2016
  • Huei chung Tsao (dir.), Jade, des empereurs à l’art déco, MNAAG / Somogy éditions d’art, 2016

Illustration de couverture : Coupe, fin de la dynastie Ming (1368-1644), jade, 19 cm de diamètre, Victoria & Albert museum ©Victoria & Albert Museum, London

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s