Les Geishas. A la découverte d’un monde méconnu

En mars 2022, les éditions Arléa rééditaient un roman autobiographique : Les Geishas de Robert Guillain. Il nous narre la vie de son auteur au pays du Soleil Levant, mais surtout sa découverte d’un monde bien à part et presque secret : celui des geishas. 

L’histoire de la geisha : la « femme d’art »…

Portrait de geisha. Image libre de droits. Pixabay

La figure de la geisha telle que nous la connaissons aujourd’hui a une histoire ancestrale vieille de plusieurs siècles. Bien qu’elle soit très bien documentée, beaucoup de personnes semblent encore la méconnaître.

Les premières références aux geishas remontent au XVIIIe siècle, mais le terme ne désigne absolument pas les courtisanes et autres femmes de joie, bien au contraire ! Il est important de noter que la geisha est avant tout une artiste.

Une parade éblouissante d’habillement féminin d’un autre âge, un monde secret de luxe et d’amour, un habitat et un mode de vie tout semblables à ceux des estampes japonaises anciennes…

– Robert Guillain, Les geishas, p.7

Pourtant, la vie de la geisha a bien pris naissance dans les quartiers de plaisirs au moment même où les hommes commençaient à les délaisser. On est ainsi progressivement passé de la compagnie de la tayû ou « Grande courtisane » à celle de la geisha, cette demoiselle alliant chant, danse et autres talents artistiques, rendant parfaitement grâce à leur titre. En effet, gei peut se traduite par « art » et sha par « femme », littéralement la geisha est donc « femme d’art ». Cet art, la maiko, ou apprentie geisha, l’apprend très tôt et le développe durant des années, en suivant des cours d’élégance, de danse, de maquillage… Elle le porte sur elle avec ses kimonos fastueux qui la différencie des sobres et élégants habits de son aînée, la véritable geisha que l’on retrouve encore aujourd’hui dans certains quartiers comme celui de Gion, à Kyoto.

… racontée par Robert Guillain

Couverture de Les Geishas écrit par Robert Guillain, éditions Arléa, 2020. Image issue du site de l’éditeur.

Tous ces éléments et bien plus encore nous sont contés dans Les Geishas de Robert Guillain. L’auteur qui est également journaliste spécialiste du Japon, nous expose au cours des 320 pages ses anecdotes personnelles, ses questionnements et les recherches qu’il a menées sur la figure de la geisha, nous immergeant intégralement dans ses pensées. Anecdotes sur une geisha mariée à un sumo, sur un amour passager et une nuit avec une de ces demoiselles pour qui il eut un coup de foudre, sur l’histoire du quartier de Gion, sur les témoignages de Masayo, apprentie geisha ou de Kumiko, geisha en activité… Toute une série d’informations qui attestent du travail de Robert Guillain et de son enthousiasme sur le sujet nous sont rapportées.

Robert Guillain © Éditions Arléa

Mais l’auteur n’a pas produit que ce témoignage de l’histoire du Japon, il a aussi rendu compte de l’évolution du pays dans Aventure Japon et a exposé la tragédie qu’a été la guerre du Vietnam dans Diên Biên Phu, tous deux disponibles chez Arléa.

Au final, avec Les Geishas, Robert Guillain nous a surtout exposé son amour pour le Japon et ses particularités en centrant ici sa narration autour de l’icône qu’est la geisha, cette femme dont la profession bien particulière continue d’intriguer. Robert Guillain nous a offert quelques clés de compréhensions mais bien des secrets subsistent. Telles les ukiyo-e, la geisha et son aura d’un autre temps resteront sans doute toujours nimbées de mystères.

Pour en savoir plus :

Image de couverture : Geisha. Image Creative Commons. Flickr, photo de Alex Ho.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s