Fenêtre sur le cinéma d’auteur chinois : le festival Allers-Retours revient pour sa 4e édition

Drifting de Li Jun. Image: Festival Allers Retours

Se voulant une fenêtre sur le cinéma d’auteur chinois, le festival Allers Retours, dont Tokonoma est le partenaire, revient du 17 septembre au 1er octobre au Musée national des arts asiatiques – Guimet et au Studio des Ursulines pour une 4e édition à la programmation riche. Tokonoma vous en donne un aperçu et vous offre la possibilité d’accéder à une projection avec un concours sur notre compte Instagram !

Une ouverture sur le monde chinois

Fondé en 2018, le Festival Allers Retours est né du besoin de faire découvrir le cinéma chinois et leurs auteurs au public français. La programmation foisonnante rassemble des films aux tons divers mêlant aussi bien comédies et drames que documentaires et fictions. A la sélection des 9 longs métrages, s’ajoute deux séances projetant 8 courts métrages. L’ambition du festival est de faire appréhender toute la diversité et la complexité du monde chinois à travers la sensibilité des auteurs. Leurs cheminements et questionnements parfois similaires peuvent faire échos à nos propres expériences malgré les différences qui nous séparent. Le dialogue entre les auteurs et les spectateurs est également mis au coeur du festival. En effet, chaque projection est suivie d’une séance de questions-réponses par vidéo avec les réalisateurs.

Drifting : Critique de la Chine contemporaine

Film de clôture du festival, Drifting de Li Jun documente la vie d’un groupe d’hommes et de femmes sous un pont de Hong Kong. Rejetés par la société, lassés d’être constamment délogés par la police, ils décident de se rebeller.

MAMA, The Choice, The Reunions : la famille pour sujet

A l’instar de l’édition 2020, la famille et la complexité des relations est un sujet phare de cette nouvelle édition, abordée dans pas moins de trois films. Dans MAMA, premier film de la réalisatrice Li Dongmei, l’auteur rend hommage à sa mère décédée en évoquant son enfance paisible à la campagne. Flirtant entre documentaire et fiction, Dong Chengpeng met en scène sa propre famille lors du Nouvel An Lunaire dans The Reunions. Enfin, Gu Xue nous plonge dans une discussion de famille à travers un long plan séquence avec The Choice.

Je me gratte, Coffin, No entry : la complexité des émotions

La sélection de courts métrages explore cette année la complexité des émotions à travers le dessin animé et la fiction. Dans Je me gratte, Yang Chenghua décrit avec habileté les émotions d’une jeune fille qui doute d’elle-même. Coffin, réalisé par des étudiants des Gobelins, illustre le sentiment d’étouffement suscité par l’environnement urbain. Enfin, No Entry de Guo Dongxun narre la rencontre ambigües de deux jeunes femmes au Japon.

Ainsi, après un an et demi d’attente, la programmation riche et diverse de cette 4e édition devrait ravir les cinéphiles tout comme les néophytes ! Tous ces films et bien d’autres sont à découvrir du 17 septembre au 1er octobre au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet et au Studio des Ursulines. Tentez dès à présent de remporter 2 x 2 places pour la séance de votre choix sur notre compte Instagram !

En savoir plus

Allers-Retour – Festival de cinéma d’auteur chinois

Du 17 septembre au 1 octobre 2021

Au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet et au Studio des Ursulines

Programmation complète et réservation sur www.allersretoursasso.fr

Image de couverture : affiche de l’édition 2021 du festival Allers-Retours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s