Le Gremlin, une créature venue… d’Asie !

Gizmo, le gentil mogwai de Billy en train de chanter, capture d’écran du film du film Gremlins, Joe Dante, 1984.

Vous commencez à vous inquiéter car vous voyez de la Chine partout ? Non, non, vous ne devenez pas fou/folle. La culture chinoise est véritablement partout et surtout là où on ne l’attend pas. Donc, si je vous dis que les gremlins sont inspirés de la culture chinoise, cela ne vous étonnera pas ! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas les gremlins, ce sont de petites créatures poilues aux grandes oreilles, aux yeux globuleux et au chant harmonieux, inventées en 1984 par Joe Dante le réalisateur du film Gremlins.


Quel rapport entre ces charmantes petites créatures et la culture chinoise ? 

Plusieurs indices apparaissent dès le début du film. La boutique où le père de Billy achète le gremlin est un bazar truffé d’objets d’Extrême-Orient. La boutique est tenue par M. Wing, un vieillard aux traits vaguement asiatiques, occupé à fumer une longue pipe, qui n’est pas sans rappeler la pipe à opium. Portant la tenue traditionnelle de la dynastie Qing, le changshanM. Wing, avec ses cheveux longs, sa barbe, son œil de verre et ses paroles prophétiques est autant l’incarnation d’un sage confucéen que l’archétype de l’immigré asiatique dans les années 1980.

M. Wing dans sa boutique, capture d’écran du film Gremlins, Joe Dante, 1984.
Liu Kunyi (1830-1902) fonctionnaire chinois de la dynastie Qing, portant le vêtement traditionnel changshan, photographie argentique, non datée.
Domaine public

C’est dans cette boutique que le père de Billy, en quête d’un cadeau de Noël pour son fils, repère le gremlin dont le nom exact est mogwai. Par ce terme, Joe Dante, le réalisateur du film, renvoie explicitement à sa source d’inspiration : le folklore chinois. En effet, le terme « mogwai »魔怪(mo gui) signifie en cantonnais « fantôme », « mauvais esprit » ou encore « démon ».

C’est par exemple le terme utilisé pour traduire Satan dans les versions chinoises de la Bible. Il désigne aujourd’hui des esprits vengeurs qui reviennent sur terre pour hanter ceux qui les ont tourmentés. Dans le folklore chinois, un mogwai est un lutin malicieux, cherchant toujours à jouer de mauvais tours aux humains. En revanche, pour le design des mogwai, Joe Dante a dû faire appel à son imagination car il n’existe presque aucune représentation de ces vicieux lutins chinois. 

« Avec le mogwaï, vient de grandes responsabilités. »

Cette phrase de M. Wing s’explique par les trois règles à respecter si vous avez un mogwai :

– Ne pas les mouiller ni leur donner d’eau ;

– Ne pas les nourrir après minuit ; 

– Ne pas les exposer à la lumière du soleil.

Ces trois règles sont également inspirées de la culture chinoise. Dans le film, l’eau engendre la multiplication des mogwai.  Cette reproduction particulière des mogwai hollywoodiens vient de celle des mogwai dans le folklore chinois. En effet, ceux-ci se reproduisent à la saison des pluies, période associée à l’abondance et à la fertilité en Chine. Mais, à la différence des mogwai chinois, ceux de Joe Dante ont une reproduction asexuée et un seul mogwai peut en produire des dizaines. Vous comprenez le problème ! 

Ensuite, si vous nourrissez votre mogwai après minuit, l’adorable créature poilue se métamorphosera en un horrible gremlin après quelques jours dans une chrysalide. Cette règle est peut-être inspirée de la Fête des Fantômes (zhongyuanjie 中元节) qui a lieu chaque année le quinzième jour du septième mois lunaire, dit « mois des fantômes » (environ en août). Pendant cette période, les familles essaient d’apaiser les esprits en leur offrant des repas réconfortants et des banquets nocturnes. Pourquoi minuit ? C’est tout simplement une heure toujours utilisée dans les contes, heure magique entre deux jours. 

Enfin, la dernière est la plus évidente : les créatures démoniaques appartiennent à l’obscurité, elles craignent donc la lumière du soleil, comme les vampires de la culture européenne. Le mogwai a d’ailleurs des oreilles de chauve-souris. 

Un gremlin (mogwai après métamorphose), capture d’écran du film Gremlins, Joe Dante, 1984.

Pourquoi dit-on plutôt gremlin que mogwai 

Vous aviez sûrement oublié comment les créatures étaient appelées avant leur transformation en gremlin. Alors que le terme gremlin s’est imposé, celui de mogwai a été rapidement oublié. Cela s’explique car le mot de gremlin est bien plus ancré dans la culture populaire américaine. Les gremlins sont, dans l’argot de la Royal Air Force (années 1920-50), des diablotins imaginaires causant des pannes mécaniques aux avions. Le terme a été popularisé par Roald Dahl, l’auteur de Charlie et la chocolaterie, lui-même ancien pilote, puis par des dessins animés et comics. Quant au nom du gentil et mignon mogwai de Billy, Gizmo est un synonyme de gadget en anglais. Il est souvent utilisé de manière humoristique pour désigner une habitude temporaire ou pour des choses encore en test. Pas étonnant : ce nom est donné au mogwai par le père de Billy, qui est un inventeur (raté). 

Gizmo, le gentil mogwai de Billy, capture d’écran du film Gremlins, Joe Dante, 1984.

« Alors, si votre climatiseur ou votre machine à laver sautent, si votre magnétoscope tombe en panne, avant d’appeler le réparateur, allumez toutes les lumières, ouvrez les placards et regardez sous tous les lits. Parce qu’on ne sait jamais. Il se pourrait qu’il y ait un Gremlin chez vous. »

Une occasion de voir ou revoir le film mythique de Joe Dante !

En savoir plus :

  • Sur les mogwai, l’article du site Chine Informations.
  • Sur le rapport entre le mogwai et l’eau : Qiguang Zhao, « Chinese Mythology in the Context of Hydraulic Society », Asian Folklore Studies, vol. 48, no 2,‎ 1989, p. 231-246.
  • Sur la Fête des Fantômes.
  • Sur les monstres du folklore chinois.
  • Sur le folklore et les mythes chinois : Mathieu Rémi, Anthologie des mythes et légendes de la Chine ancienne, Paris, Gallimard, Col. Connaissance de l’Orient, 1989.
  • The Gremlins, Roald Dahl, 1943.
  • Sur les gremlins dans la Royal Air Force : « Gremlin » sur le Wikipedia anglais.

Image de couverture : Gizmo, le gentil mogwai de Billy au volant d’une voiture, capture d’écran du film du film Gremlins, Joe Dante, 1984

Article écrit par Betty Parois

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Lucie Néma dit :

    Merci pour ces éclaircissements sur ce film culte 😁 je ne le regarderai plus de la même façon c est certain

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s