Quelques jours à Pékin

你们好 ! Ce mois-ci, Tokonoma a pris quelques vacances, que les plus assidus d’entre vous ont pu suivre sur notre compte Instagram. Vacances toutefois productives, car maintenant de retour, nous vous proposons un (tout) petit guide pour votre éventuel prochain voyage. Si d’aventure vous passez par Pékin à l’avenir, voilà une sélection de lieux — pas tous mainstream, promis — où l’on vous conseille de mettre les pieds !

 

Les temples, pour voyager dans le temps

Temple Yonghe ou Lama

Probablement le plus connu de cette liste, le temple Lama de Pékin, construit sous les Qing en 1694, est le plus grand temple issu du bouddhisme tibétain situé hors du Tibet. À travers les salles qui se succèdent, on découvre des statues et décors tous plus époustouflants les uns que les autres, jusqu’au point d’orgue du parcours : une statue de Maitreya monoxyle mesurant 26m de haut ! Évidemment impossible à photographier correctement, il ne vous reste plus qu’à aller voir ça par vous-mêmes !

Le plus : non loin de là, passez faire un tour au temple de Confucius et aux Drum and Bell Towers !

> Le voir sur le plan

 

Temple Dongyue

38932017_310657722838649_6267878678244360192_n
Dernière cour du temple Dongyue.

Temple taoïste cette fois, fondé en 1319 sous la dynastie Yuan, le temple Dongyue est un petit trésor ! À travers de multiples cours, il nous mène jusqu’à un arbre centenaire croulant sous les amulettes que les visiteurs y pendent en formulant un souhait. Toutefois, sa grande particularité réside dans des sortes de petites chapelles encadrant les cours, peuplées de statues d’Immortels mais également de personnages monstrueux, difformes ou hybrides ; de quoi vous enchanter ou… pas.

Le plus : tout près, derrière le temple, le Chaowai Morning Market, pour faire de vos courses au marché une expérience pittoresque !

> Le voir sur le plan

 

Temple Fayuan

38903791_217352452279120_4804856209834246144_n
Jugé havre de paix par les chats du coin, un gage de qualité certain. Cour du temple Fayuan.

Sans doute le moins fréquenté de ces temples, le temple Fayuan est pourtant celui que nous vous conseillons le plus vivement de visiter. Fondé au VIIe siècle sous la dynastie Tang, c’est cette fois un temple bouddhiste. Véritable havre de paix pourtant situé au cœur de Pékin, on s’y sent simplement et parfaitement bien. Les rares personnes que vous y croiserez seront soit des fidèles en pleine prière, soit des membres du « personnel » du temple — moines, mais aussi civils entretenant les lieux.

Le plus : le hutong alentours « dans son jus », et la mosquée Niujie non loin !

> Le voir sur le plan

Les jardins, pour se rafraîchir à l’ombre des saules

Parc Beihai

Extrêmement connu et populaire, le parc Beihai est un immanquable tant pour les touristes que les locaux. Abritant une pagode dominant son vaste lac (le lac Beihai, littéralement « mer du nord » en chinois), il était autrefois le lieu de promenade de prédilection des empereurs. Ce parc impérial existe en effet depuis plus de mille ans (!) et se situe juste à côté de la Cité Interdite !

Le plus : le parc Jingshan non loin, offrant une vue imprenable sur la Cité Interdite.

> Le voir sur le plan

 

Jardins du Palais d’Été

39017522_216384342376531_686295504287432704_n
Les jardins du Palais d’Été.

Construit par l’impératrice Cixi en 1886 après la destruction de l’Ancien Palais d’Été par l’Alliance franco-anglaise (dont les ruines restent toutefois sublimes), c’est un réelle bulle de fraîcheur. Sous les environ 35°C estivaux, aux abords du lac et dans les jardins souffle le vent frais tant souhaité et l’on comprend immédiatement pourquoi l’impératrice a choisi d’y construire son Palais d’Été. Cachés dans les jardins se trouvent plusieurs bâtiments à visiter, dont certains nécessitent un peu de grimpette. Une expédition à prévoir sur la journée donc !

Le plus : la promenade sur Suzhou Street !

> Le voir sur le plan

 

Jardin aux roses du Temple du Ciel

Temple classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, nous ne doutons pas que vous y ferez un tour. Mais dans votre visite ne passez pas à côté du superbe jardin accueillant plus de 25 000 roses, situé dans le parc du temple — qui vaut d’ailleurs le détour dans son intégralité ! Détour à faire au printemps plutôt qu’en hiver évidemment !

Le plus : allez-y en passant par Qianmen Street, une rue construite sous les Qing et préservée telle quelle jusqu’à aujourd’hui !

> Le voir sur le plan

Les hutong et la street food, pour se promener une brochette à la main

Zhonglouwan hutong

Sur Gulou Street, l’artère principale du quartier, vous trouverez largement de quoi vous sustenter dans de petits bouibouis qui sentent bon la friture, mais n’hésitez pas à vous promener dans le hutong sur le chemin !

Le plus : ne ratez pas le concert de tambours et la vue sur le quartier aux Drum and Bell Towers, juste à côté !

> Le voir sur le plan

 

Nanluoguxiang hutong

38921029_312656592641433_5436870955362156544_n
Plus au nord dans Nanluoguxiang, la rue est moins agitée !

Rue très populaire tant auprès des locaux que des touristes, on vous conseille d’y aller le ventre vide tant les odeurs et couleurs des échoppes sont alléchantes ; de la glace au matcha au baozi à aspirer à la paille, en passant par le peking duck, spécialité locale en version à emporter, et autres bubble tea… On est à peu près sûrs que vous y trouverez votre bonheur !

Le plus : la rue est également remplie de papeteries et autres boutiques où l’on peut trouver de chouettes souvenirs !

> Le voir sur le plan

 

Wangfujing food market

38936058_239545240222971_6311316710460751872_n
Vue sur brochette de fraises enrobées de sucre, marché de Wangfujing.

Très fréquenté, ce marché nocturne (qui ouvre en fin de journée et non pas à la tombée de la nuit uniquement, rassurez-vous) regorge de mets étranges comme les brochettes de scorpions qui vous accueilleront dès l’entrée, autant que des spécialités chinoises bien plus appétissantes et goûteuses ! Attention, il n’est pas exactement sur Wangfujing Street mais dans une rue perpendiculaire — mais ne vous en faites pas, il est absolument inratable. On vous recommande… à peu près tout ce qui peut vous inspirer, donc surtout de venir encore une fois le ventre vide !

Le plus : n’hésitez pas à faire un tour sur Wangfujing Street avant de vous arrêter ici ; on les appelle les « Champs-Elysées chinois ». Ça vaut le détour !

> Le voir sur le plan

 

Un dernier conseil : n’oubliez pas de vérifier les horaires d’ouverture avant de vous lancer, et une fois vos baskets chaussées, filez ! On souhaite un bon voyage aux chanceux qui s’y rendront, et pour les autres, n’hésitez pas à compenser votre frustration en vous rabattant sur notre article sur la gastronomie chinoise à Paris et en vous choisissant une bonne adresse à découvrir ! 再见 !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Romain Lefebvre dit :

    Merci pour cette belle présentation. A celles et ceux qui s’y rendront, n’hésitez pas à goûter les brochettes de sauterelles et vers à soie, ça vaut le détour !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s