Enquêtes vagabondes, les premières heures du Musée Guimet

L’exposition « Enquêtes vagabondes, le voyage illustré d’Emile Guimet en Asie », présentée au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet depuis décembre dernier, fermera ses portes la semaine prochaine. C’est donc l’occasion d’en faire un bref compte-rendu – qui peut-être vous incitera à vous y rendre si ce n’est pas déjà fait !

« Paris – Le Musée Guimet inauguré le 20 novembre », dessin de E. Baudouin et gravure de H. Paillart, impression sur papier, L’Univers illustré n°1810, 32ème année, 30 novembre 1889 (collection privée)

Comme l’intitulé de l’exposition le suggère, ce voyage était en premier lieu une enquête menée par Emile Guimet sur les religions d’Extrême-Orient, accompagné du peintre Félix Régamey. A la fin du XIXème siècle, il se rendent donc d’abord au Japon, puis en Chine, avant de rejoindre l’Asie du Sud-Est et l’Inde, ordre repris dans le parcours de l’exposition. Les recherches d’Emile Guimet le mènent quelques années plus tard à fonder un musée, dont l’histoire est retracée au fil des salles et illustrée par de nombreux documents d’archives, dont certaines esquisses de Régamey réalisées durant leur voyage.

Ce voyage n’a pas seulement servi à constituer une collection d’œuvres asiatiques ; il était également propice à une création artistique initiée par la découverte de nouvelles cultures. Félix Régamey ne fait donc pas seulement œuvre de documentation en accompagnant Emile Guimet, et produit par la suite des œuvres à sujet asiatique. C’est évidemment l’occasion pour lui de réaliser de nombreux croquis présentés dans l’exposition, révélant de façon assez cocasse quelques particularités culturelles des pays visités, mais je n’en dis pas plus.

Le terme d’«enquête » nous laisse penser à un côté scientifique plutôt qu’aventurier dans cette expédition. Il semble que la partie « aventure » réside davantage dans les habitudes bousculées des deux compagnons de route, dans ce voyage à l’autre bout du monde, que dans la découverte d’un monde nouveau – l’Asie revêtant à cette époque une part de mystère certes, mais pas si épaisse que l’on pourrait le croire. Vous en saurez d’ailleurs un peu plus dans un prochain article à propos de la dynastie Qing, au pouvoir du temps de Guimet !

Pour le côté scientifique, pas d’inquiétude, rien de traumatisant pour une sortie au musée. Ce serait plutôt un côté anthropologique, en nous laissant lire entre les lignes ce qu’étaient l’Europe et l’Asie du XIXème siècle. C’est une exposition davantage centrée sur l’époque que les œuvres, plus historique qu’artistique si l’on peut dire, changeant en cela dans le paysage habituel des expositions de musées.

Réplique du mandala du Toji, commandée par Émile Guimet, Yamamoto Yosuke et son atelier, bois polychrome laqué et doré avec parures de métal et incrustations de verre, 1877 (fonds du musée Guimet)
Réplique du mandala du Toji, commandée par Émile Guimet, Yamamoto Yosuke et son atelier, bois polychrome laqué et doré avec parures de métal et incrustations de verre, 1877 (fonds du musée Guimet)

En terme de muséographie, la construction de l’exposition reste classique, avec un parcours chrono-géographique, pile ce que l’on attendrait pour ce type d’exposition. Elle est donc claire tout en restant dynamique grâce aux couleurs, lumières et quelques mises en scène que je vous laisserai découvrir, jusqu’au bouquet final…

En somme, on découvre l’homme derrière le musée, et le cheminement fait pour en arriver là, sans toutefois avoir l’impression d’assister à une leçon d’histoire. Le point d’autant plus intéressant ici est de se trouver dans le lieu même dont on assiste à la naissance au long du parcours, et qu’il n’y a qu’à remonter les escaliers jusqu’aux collections permanentes pour savoir ce qu’il est resté aujourd’hui de toute cette aventure !

Enquêtes vagabondes, le voyage illustré d’Emile Guimet en Asie au Musée national des arts asiatiques – Guimet, 6 place d’Iéna 75116 Paris, du 6 décembre 2017 au 12 mars 2018.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s